MENU

icon simulateur
Etablissement de Crédit Spécialisé dans le Financement de l'Habitat.

Comités spécialisés

Conformément au règlement n°08/08 CEMAC/UMAC/COBAC relatif au gouvernement d’entreprise dans les établissements de crédit de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique centrale, chaque établissement doit mettre en place des comités spécialisés chargés au besoin d’assister le Conseil d’Administration sur des questions spécifiques. Ainsi au CFC l’on retrouve quatre (04) Comités Spécialisés composés de trois (3) à huit (8) membres désignés par le Conseil. Ce sont :

Le Comité de Gouvernement d’entreprise chargé :

  • de veiller sur la bonne gouvernance de l’établissement ;
  • de l’évaluation du gouvernement de celui – ci (Conseils d’Administration, Comités spécialisés, Direction Générale…);
  • de la mise en place d’un dispositif de d’intégrité (prévention et gestion des conflits d’intérêts ; Lutte contre la criminalité financière et la corruption, etc…) ;
  • de l’examen des questions stratégiques et de politique d’entreprise de la Société.


Le Comité d’Audit

Conformément au règlement COBAC R-2001/07, le Comité d’Audit a pour principales missions de :

  • s’assurer de la fiabilité et de la clarté des informations financières préparées par l’organe exécutif et les auditeurs externes ;
  • porter une appréciation sur la pertinence et la permanence des méthodes comptables adoptées par le CFC pour l’établissement des comptes ;
  • porter une appréciation sur la qualité du contrôle interne, notamment la cohérence des systèmes de mesure, de surveillance et de maîtrise des risques, et de proposer en tant que de besoin des actions complémentaires.

Le Comité de Crédit

Chargé de statuer sur certains emprunts et certaines demandes de prêts dont le niveau est fixé par le Conseil et de donner son avis pour les questions mobilières et immobilières. Il s’agit de :

  • l’examen des demandes de crédit d’un montant unitaire au moins égal à cent (100) millions ;
  • l’autorisation des prêts d’un montant unitaire au plus égal à FCFA (trois cents (300) millions.

Un Comité de Nomination et Rémunération

Chargé de :

  • conduire le processus de nomination des Administrateurs et de leur réélection en fin de mandat après évaluation de leur performance;
  • la fixation des rémunérations des Administrateurs et des Directeurs Généraux ;
  • veiller à la mise en place de bonnes pratiques en matière de rémunération du personnel.